Livre: Une vie transformée

Une vie transformée Paul Barbarino
Table des matières

Chapitre 1 : Des ténèbres à la lumière ; le témoignage de ma vie.

Chapitre 2 : Recevoir l’amour du père. ( guérison du cœur )

Chapitre 3 : Signes, prodiges et miracles.

Chapitre 4 : Recevoir la vision de Dieu.

Chapitre 5 : Dieu est plus grand que tous vos problèmes.

Chapitre 6 : Vous êtes né pour vaincre. 

Chapitre 7 : Régner avec Christ.

Chapitre 8 : La clé pour la prospérité biblique.

Chapitre 9 : L'église Chapitre 10: La gloire de Dieu

.Chapitre 11: L’église glorieuse.


Préface 
Pourquoi j’ai écrit ce livre ?
Parce que je désire tendre la main à ceux qui ont soif de vérité, de liberté, pour éclairer ceux qui sont à la recherche du pourquoi de la vie, qui se pose la question : Est ce que Dieu existe?L’ignorance entraîne constamment de pertes et des échecs dans nos vie mais la lumière apporte des réponses et des changements.
Ce livre est dédié à ma femme Monique ,amie, partenaire dans le ministère et compagne pour accomplir la volonté de Dieu.
Remerciements
A Marie Thérèse Simonis pour le travail de relecture, de correction et de précieux conseils. A ma fille Priscille, qui c’est donné beaucoup de peine pour la saisie. A mon frère Marc Lebrun qui nous a beaucoup encouragé dans le service du Seigneur. A Thierry Kopp pour les partage et la communion fraternelle en Jésus-Christ Et a tous mes frères et sœurs en Jésus-Christ avec qui je suis en relation.
Au Seigneur seul soit la gloire.
Paul Barbarino
                                  Chapitre 1 : Des ténèbres à la lumière; le témoignage de ma vie. Je suis né en Sicile dans une famille italienne. Nous étions huit enfants dont je suis le quatrième. Quand j’avais sept mois, ma famille a déménagé en France, plus précisément à Guebwiller en Alsace. J’étais souvent livré à moi même, par conséquent je faisais beaucoup de bêtises (école buissonnière, petits vols dans les magasins, fumer en cachettes etc…). A l’âge de huit ans, j’ai perdu ma mère. Comme mon père était alcoolique, il ne pouvait pas s’occuper de nous, et j’ai été placé à la cité de l’enfance à Colmar.
Très jeune, j’étais croyant, j’allais à l’église et au cours de catéchisme, et j’aimais les histoires de la bible. Je me souviens, en attendant le curé dans le confessionnal, j’ai prié Dieu et lui ai demandé de faire de moi un missionnaire. Pour la première fois, j’ai ressenti fortement la présence de Dieu dans mon cœur, et ce jour là, je savais que le Seigneur avait préparé quelque chose pour moi, que j’avais une destinée.
Pourtant, quand je pensais à tout se qu’il s’était passé dans ma vie, je souffrais dans mon cœur de ne plus être avec mon père et ma mère. J’avais toutes sortes de problèmes que je ne pouvais pas résoudre, je me posais toutes sortes de questions qui restaient sans réponse, et je n’avais personne à qui je pouvais me confier.
L’Eglise était pour moi une routine religieuse. A quatorze ans, comme je n’aimais pas trop les études, je les ai laissées de côté, j’ai préféré travailler. La D.A.S.S. m’a 
placé chez un artisan peintre dans la vallée de Munster. J’ai donc commencé mon apprentissage de peintre en bâtiment. J’étais nourri, logé pendant trois ans. 
Le samedi soir, pour oublier mes problèmes, je fréquentais des copains, les bars, le cinéma et les bals. Mon apprentissage terminé, j’ai trouvé du travail et un appartement à Guebwiller. J’avais dix-huit ans, j’étais majeur et je croyais être libre. Je m’imaginais que je n’aurai plus de problèmes et que je pourrai faire ce que je voulais.
La mode était aux cheveux longs, aux jeans et à la pop musique. C’était nouveau pour moi et cela m’intéressait. J’ai rencontré un de mes cousins, avec qui je suis allé dans des boums. C’est  là que j’ai fumé du haschisch pour la première fois. Je partais intérieurement dans un autre monde, pour moi c’était une évasion, un monde nouveau que je voulais découvrir : il me permettait de m’évader et d’oublier pour un peu de temps les problèmes de cette société, le travail, les guerres. Petit à petit, je me suis laissé prendre par la drogue, le hachisch, le L.S.D, les piqûres de morphine, la cocaïne, l’opium etc…
La musique, la drogue m’ont poussé à voyager et à me révolter contre la société. J’ai vendu tout se que j’avais (meubles, voiture). J’avais l’intention de faire le tour du monde. J’ai voyagé dans tout le Moyen-Orient, ensuite je suis allé en Grèce où j’ai  travaillé un peu pour retourner en France, et de là je voulais repartir vers les Indes, pour pouvoir encore me droguer et découvrir des religions différentes. J’ai passé une année à Perpignan à travailler et à faire la manche. Puis j’ai parcouru l’Europe, la Hollande, Amsterdam où la drogue abondait.
Un jour où je me trouvais à Nîmes en train de fumer de la Marijuana, j’ai rencontré une jeune fille qui m’a dit: « Jésus t’aime ». Auparavant, j’avais déjà été abordé par toutes sortes de sectes, mais cela ne m’attirait pas. Par contre quand j’ai vu la lumière qui était dans les yeux de cette jeune fille et la joie qui se lisait sur son visage, je savais qu’il y avais quelque chose de vrai en elle. Elle m’a aussi laissé un traité que j’ai mis dans ma poche, et le soir je me suis rendu à un festival de musique rock, avec un copain de route. J’étais plongé dans beaucoup de bruits et je me suis senti très mal, comme s’il y avait les ténèbres tout autour de moi. J’avais l’impression que l’on m’étranglait, je ne supportais plus cette ambiance, et nous avons quitté le festival. Alors que je croyais découvrir le paradis, j’étais, en réalité, assomé par la drogue, angoissé, et me croyais en enfer.
Au levée du jour, j’ai sorti le traité de la poche de ma veste en jeans. En lisant le 
nom de Jésus, je ressentais la présence et l’amour de Dieu en moi. Une grande paix est venue en moi et les craintes et les angoisses ont disparu. Mon ami a dit que nous étions certainement prédestinés à être des enfants de Dieu. Nous sommes donc entrés dans une église catholique, et là, en voyant une bible ouverte sur la chaire, j’ai fait cette prière : « Dieu si tu existes, donne-moi une bible. » Au même endroit où j’avais reçu le traité, j’ai rencontré  de nouveau la jeune fille si douce et si gentille, celle qui m'a parlé de Jésus et elle m’a offert une bible. Tout de suite je savais que c’était le Seigneur qui avait exaucé ma prière.
Avec mon ami, nous avons commencé à lire les Actes des apôtres et nous avons réalisé que les premiers chrétiens vivaient en communauté, qu’il y avait entre eux  l’amour fraternel et le partage. Je voulais connaître cela. J‘ai encore prié Dieu pour que je trouve une communauté chrétienne. Peu de temps après, quatre amis et moi nous  faisions la manche, assis par terre, une bible ouverte sur le trottoir, une bouteille de vin à coté, un chapeau pour recueillir la monnaie, et un de mes amis qui jouait de la guitare. Un homme s’arrêta  et nous parla de l’amour de Jésus pour tous les hommes. Puis il nous invita à venir le rejoindre dans une ancienne magnanerie qu’il était entrain de restaurer avec d’autres jeunes.
Le jour d’après, je me sentais comme poussé par une force pour aller dans cette communauté en auto-stop. Il y avait à peu près soixante dix kilomètres de route. Un minibus s’est arrêté et nous a amenés directement à la communauté qui se trouvait dans les Cévennes.
Nous avons eu un accueil chaleureux, et nous avons entendu des témoignages de vies transformées par Jésus-Christ. Après le repas, nous avons loué le Seigneur et ouvert la bible pour lire la parole de Dieu. Nous avons prié, c’était la première fois que je voyais des personnes vivre leur foi dans la simplicité et la vérité. J’étais bouleversé dans mon être intérieur. On me demanda si je voulais connaître personnellement le Seigneur Jésus. Cela m’intéressait, car je désirais ardemment changer de vie. Je n’avais plus aucun espoir dans ce monde, j’ai donc dit oui à Dieu. Mes hôtes ont prié pour moi afin que Jésus vienne habiter dans mon cœur, qu’il se révèle à moi, et change ma vie. Ils m’ont parlé de l’œuvre de la croix et de ce que le Seigneur avait accompli pour moi. J’étais convaincu de péché, et me suis senti très sale intérieurement. J’avais besoin de pardon, je me suis mis à pleurer. C’était toute ma vie de péché qui défilait devant moi, et soudain une eau pure était déversée dans mon cœur et une grande paix envahissait tout mon être. J‘étais heureux d’avoir rencontré mon créateur.
Je savais que Dieu m’aimait et qu’une nouvelle vie avait commencé pour moi. Mes 
destinées étaient dans sa main. Je n’étais plus orphelin car Dieu était mon père. C’était une transformation complète. Le même soir, le Seigneur a rallongé ma jambe déficiente de deux centimètres. Les quatre copains qui étaient venus avec moi étaient touchés de voir ce miracle. Une autre personne qui avait une jambe plus courte que l’autre, a également vu sa jambe se rallonger. J’ai réalisé que Dieu faisait des miracles encore aujourd’hui. J’ai oublié que j’avais été un fumeur, car je ne ressentais plus le besoin de fumer et de me droguer. Dieu m’avait libéré.
Le lendemain, mes quatre copains sont repartis, mais le Seigneur les a ramenés l’un après l’autre et ils ont eux aussi donné leur cœur à Jésus. Un mois après, je me suis fais baptiser par immersion et je reçus le baptême du Saint Esprit et le parler en langue. Le Seigneur a permis que je reste trois ans dans cette communauté. Le responsable de la communauté avait écrit un livre avec des témoignages de vies transformées par le Seigneur. J’ai aussi fait du porte à porte pour le vendre, afin de vivre de ce livre, et d’autres personnes ont pu aussi être touchées. J’ai pu témoigner des centaines de fois, et prié pour les âmes afin qu’elles viennent au Seigneur. J’ai expérimenté la puissance de Dieu en voyant toutes sortes de guérisons physiques et de délivrances. Le Seigneur est bon, il n’a pas changé, il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il a fait de grandes choses dans ma vie.
Après trois années de vie communautaire, j’ai été conduit à faire une formation biblique pour répondre à l’appel au ministère de pasteur. Là aussi, c’était une vie de foi, ma seule source était Jésus. Il a pourvu dans tous les domaines : spirituel, physique, matériel et financier. Après la formation, j’ai demandé une épouse au Seigneur et il a répondu. Alors que je travaillais à repeindre un manoir, je priais. Le Seigneur m’a donné une vision claire, comme sur un écran de télévision. J’ai vu celle qu’il a préparée à être mon épouse. Huit mois après a eu lieu le mariage, j’avais alors trente ans. Je revenais de l’école biblique et j’étais sans travail, sans appartement. Le Seigneur a ouvert toutes les portes. Après avoir cherché un emploi pendant plusieurs jours, j’étais découragé d‘entendre: « on n’embauche pas ». Je me suis mis à prier et le Seigneur à ouvert les portes et m’a dit : « ouvre ta propre entreprise de peinture ». Cela était trop pour moi : les papiers, les démarches, suivre un stage de formation, mais après tous les enseignements que j’ai reçus sur la marche par la foi, j’ai mis ma foi en action, j’ai dit « oui, Seigneur. » En sortant de mon appartement, ma belle-mère m’a dit :« Si tu commençais à 
travailler à ton compte », cela à confirmé ce que le Seigneur m'avait dit.
Je me suis lancé par la foi. Je me suis inscrit à la chambre des métiers, j’ai prié pour avoir des chantiers, j’ai aussi mis une annonce dans un journal régional. La même semaine, j’ai rédigé mon premier devis qui a été accepté. Cela m’a donné un peu d’argent pour acheter de la peinture et quelques outils et pour avoir un petit fonds pour les prochains clients. Le travail est venu en abondance et j’ai dû embaucher.  J’avais jusqu’à huit ouvriers à un moment donné. J’ai fait construire ma maison. 
Après sept années de mariage, le Seigneur nous a donné une fille : Priscille, une grande bénédiction. Mais cela n’était pas mon but, mon but était l’œuvre de Dieu. Après avoir passé douze années dans une assemblée en servant comme ancien, le Seigneur m’a appelé au ministère de pasteur. C’est  Dieu qui a ouvert les portes. Les réunions et les cultes ont commencé dans notre salon, ensuite le Seigneur nous a ouvert les portes pour des locaux. C’est ainsi que l’œuvre « le semeur» est née à Colmar. Depuis plusieurs années, nous recevons des ministères qui viennent du monde entier, nous organisons des réunions de prières, des cultes, des séminaires avec plusieurs thèmes. Des âmes sont sauvées, délivrées, guéries et bénies. Nous travaillons à la formation d’autres serviteurs et servantes de Dieu.  
Chapitre 2  : Recevoir l’amour du père (guérison du cœur) Beaucoup de personnes sont frustrées et ont dévié dans leur vie parce qu’elles n’ont pas reçu l’amour de leur père ou de leur mère. Au travers de leurs parents, elles ont reçu une mauvaise image de Dieu, et l’image paternelle de Dieu leur est difficile à accepter. Moi-même j’avais un père alcoolique qui était souvent ivre et l’image que j’avais de lui n'était pas glorieuse. Je ne me rappelle pas qu’il m’ait dit une seule fois qu’il m’aimait ou qu’il m’ait pris sur ses genoux. Par contre, ma mère m’a donné l’affection dont j’avais besoin. Jésus dit dans Matthieu 6/9 : « voici donc comment vous devez priez : Notre Père qui est au cieux! » Jésus affirme que Dieu est notre père qui est aux cieux.  Il désire une relation d’amour avec ses enfants, il veut nous révéler son cœur. Matthieu 6/8 : « Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous lui demandiez. » Dieu est pour nous un père qui prend soin de nous et qui nous communique l’amour dont nous avons besoin. Jean 3/16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »
Dieu est un Père qui s’intéresse à ses enfants. Combien il m’a comblé de son  amour et a guéri mes blessures. Nous pouvons lui remettre nos souffrances. Esaïe 53/4 : « Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. » Il n’a pas pris sur lui que nos péchés, mais aussi nos douleurs. La guérison  est assurée car son amour nous guérit. Pardonnez à ceux qui vous ont fait du mal, déposez au pied de la croix vos souffrances, vos douleurs et elles disparaîtront. Vous recevrez la paix. Le Seigneur panse ceux qui ont le cœur brisé.
Dieu est un Père parfait, ce qui n’est pas le cas de notre père terrestre. Dieu, notre  père céleste nous donne la protection, le soutien, le conseil, l’affection. Malachie 2/10 : «  N’avons-nous pas tous un seul Père, n’est- ce pas un seul Dieu qui nous a créés. »
Vous avez été créé par Dieu votre Père et si vous vous éloignez de lui, vous allez être frustré. Il vous à créé à son image, à sa ressemblance. 
St Augustin a dit : « il y a un vide dans le cœur de l’homme en forme de Dieu. » Dieu veut remplir ce vide, mettre sa forme en vous, sa nature divine, son caractère. Pour bien fonctionner, nous devons revenir à notre créateur, à notre constructeur. C’est lui qui veut mettre sa vie en nous : son amour, sa paix ,sa joie, sa pureté, son intégrité. Ce qu’il met à l’intérieur de nous, nous pouvons ensuite le répandre à l’extérieur. Luc 11/11 : « Quel est parmi vous le Père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou, s’il demande un poisson lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson? Ou, s’il demande un oeuf lui donnera-t-il un scorpion? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison, le Père Céleste donnera t-il le Saint-Esprit à ceux qui lui demandent.»   Le Seigneur a toujours ce qu’il y a de meilleur pour ses enfants. Il sait nous donner mieux que ce qu’un père terrestre nous donne, il s’occupe des moindres détails de nos vies :  par exemple la nourriture, la santé, le moral, ou  le domaine spirituel. Quand nous lui exprimons un besoin, il nous écoute et pourvoit, parce qu’il est un Père qui nous aime.
Dieu le Père s'occupe de ses enfants. Il est écrit que Dieu châtie celui qu'il aime, ce qui veut dire qu'il nous corrige et qu'il nous instruit afin que nous revenions sur le droit chemin, parce qu'il nous aime. Il n'est pas comme certains pères qui laissent leurs enfants faire de mauvaises choses, sans rien dire et ils deviennent des délinquants, des voyous. Dieu nous corrige parce qu'il nous apprend à vivre. Il s'intéresse à nous parce qu'il prend soin de notre éducation, il nous avertit, il a une destinée élevée pour nous.
Un soir, après une journée chargée et difficile, j'ai demandé au Seigneur de me révéler son cœur. L'Esprit de Dieu m'a transporté dans le cœur  du Père. J'ai ressenti un tel amour que je ne pouvais pas l'exprimer  par mes mots. J'étais à l’intérieur du cœur  du Père, je me baignais dans son amour, j'étais immergé en lui. Son amour  n'avait pas de limite, je ne pouvais pas le mesurer : ni en hauteur, ni en profondeur, ni en longueur, ni en largeur. C'était un bain d'amour, j'étais vivifié, comblé, heureux.
Psaumes 68/6 et 7 : « Le Père des orphelins, le défenseur des veuves, c'est Dieu dans sa demeure sainte. » Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, il délivre les captifs et les rend heureux. C'est ce qui m'est arrivé, Dieu m'a donné une famille. 
La Bible affirme que nous sommes de la famille de Dieu. Dieu est notre Père et Jésus est notre grand-frère et nous sommes frères et sœurs. Aussi dans l'église, Dieu met des pères et des mères spirituels pour nous aider, nous conseiller, nous aimer. Ce sont des hommes et des femmes remplis de son cœur d'amour. Souvent, des frères dans le Seigneur m’ont pris dans leurs bras et serré contre leur cœur et j'ai reçu au travers d’eux l'amour du Père et la guérison. Merci Seigneur pour ces frères. Combien de fois j'étais dans le besoin et des frères et sœurs  m’ont secouru  spirituellement, financièrement, matériellement, affectivement. Merci Seigneur car c'est l'amour du Père manifesté au travers de mes frères et sœurs. Dieu est le Père des orphelins, de ceux qui sont seuls, de ceux qui n'ont jamais été pris dans les bras, qui n’ont jamais goûté à l'amour paternel du Père qui encourage, qui bénit.
Luc 15/11 a 32 : la parabole de l'enfant prodigue Combien de personnes s'éloignent de leur créateur, Dieu et Père et retournent dans les plaisirs du monde et ne sont pas satisfaits ni comblés. Au verset 20, nous voyons la décision qu'a pris l'enfant prodigue de se lever et d'aller vers son Père :  c’est un appel que Dieu donne à tous les rétrogrades, à ceux qui ont été déçus : un appel à revenir vers leur Père. « Revenez à moi et je reviendrai à vous. » a dit le Seigneur. Comme le fils prodigue était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. La compassion du Père est toujours là, il vous attend, venez dans ses bras , ils sont toujours ouverts pour vous accueillir. Son cœur est plein d'amour, de compassion, pour vous pardonner. Le fils a été convaincu de péché devant la bonté du père : c’est sa bonté qui nous pousse à la repentance. Le père n’ a pas fait de reproches à son fils qui  se sent indigne, mais dans l'amour du Père, il retrouve sa dignité, il est restauré, il retrouve toutes choses dans la maison du Père, c'est la fête.
Loin de Dieu , l'homme perd son identité, sa liberté, sa dignité , il devient esclave, mais il retrouve tout s'il revient à son créateur. Jean 1/18 « personne n'a jamais vu Dieu ; le fils unique, qui est dans le sein du Père, est Celui qui l’a fait connaître »
Jésus nous fait connaître le Père, il a dit :« Je suis le chemin, la vérité et la vie nul ne vient au Père que par moi. » Jésus est le chemin qui nous conduit au Père.
Jean 14/8 et 9 : «  Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit » . Jésus lui dit : « il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe!  Celui qui m'a vu le Père ; comment dis-tu : montre- nous le Père? 
Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même, et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres ».                                                                                                    Jésus Christ est celui qui révèle le Père, voilà la plus grande révélation. Dieu est notre Père. Un jour, on m'a demandé : qui est Dieu ? j'ai répondu : Dieu est mon Père ! c'est une réponse qui touche. Les enfants abandonnés à la naissance cherchent presque tous leur racines, leur père, leur mère. Ils ont besoin de savoir d'où ils viennent. Nous aussi, nous avons besoin de savoir d'où nous venons et où nous allons. Philippe a dit: « montre nous le Père et cela nous suffit. » Le Père, c'est la réponse à toutes nos questions, cela nous suffit.
Colossiens 1/15 « Jésus est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création ». Hébreux 1/3 :« Le Fils est l’image de sa personne ».
Dieu est un père au cœur de mère, c'est ce que nous disait Thomas Robert, à l'école biblique. Dans le cœur de Dieu, il y a le masculin et le féminin, car il a créé l'homme et la femme, il y a l'amour du Père et l'amour de la mère.
Esaïe 66/12 : « Car ainsi parle l' Eternel : voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent qui déborde, et vous serez allaités, vous serez portés sur les bras et caressés sur les genoux. Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai. » Là, nous voyons Dieu comme une mère.
La guérison du cœur
Esaie 57/18 :« J'ai vu ses voies et je le guérirai, je lui servirai de guide et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui. Je mettrai la louange sur ses lèvres.»    La guérison que le Seigneur nous apporte, c'est au travers de sa consolation. Il veut nous guérir des souffrances intérieures. L'origine de ces souffrances, de ces blessures, c'est le péché, le rejet, le manque d'amour, la déception, la trahison. Pour certains, un sentiment de rejet s'est installé, pour d'autres ce sont des humiliations, des moqueries, dues à leur constitution physique. Pour d’autres, ce sont le divorce, le sentiment de rejet dès la conception ,l’enfant non désiré, la mort d'un être cher.  
Vous avez peut-être été violé, trompé par un proche, maltraité, battu et quelque chose au fond de vous est brisé. Quand nous venons au Seigneur, nous devenons une nouvelle créature, nous 
sommes nés de nouveau, nous recevons la vie divine dans notre esprit.
Mais notre âme a besoin d'être restaurée et cela prend parfois du temps.
Esaie 62/4 : « On ne te nommera plus délaissée, on ne nommera plus ta terre désolation; mais on t'appellera mon plaisir en elle, et l'on appellera ta terre épouse , car l'Eternel met son plaisir en toi , et ta terre aura un époux ». Dieu veut nous guérir, mais nous devons travailler avec lui à notre guérison, il nous a fait des promesses sous forme de semences. Au travers de la Parole, Dieu nous guérit, restaure nos vie, nous donne de la valeur. Esaie 43/4: Parce que tu as du prix à mes yeux, parce que tu es honoré et que je t’aime.  Il a dit aux disciples: « Vous êtes la lumière du monde » vous êtes quelqu'un . David a dit :« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse » . Vous avez de la valeur aux yeux de Dieu, il a payé de la vie de son Fils pour vous racheter, il a payé cher. Vous êtes le sel de la terre, vous avez de la saveur, du goût, vous donnez du goût, de la saveur à ceux qui sont autour de vous, vous êtes utile, quelqu'un a besoin de vous, a besoin d'être encouragé par vous. 
Certains disent :« Je ne suis rien, je ne vaux rien » .Ce n’est pas ce que Dieu dit. On guérit quant on commence à parler le langage de Dieu, à dire ce qu'il dit dans sa parole à notre sujet, c’est quand nous nous voyons comme il nous voit, qu'importe ce que les autres disent de nous. Ce qui est important,  c'est ce que Dieu dit de vous et ce que vous dites de vous-même.
Jésus savait qui il était, il a dit :"Je suis le chemin, la vérité et la vie, je suis la résurrection et la vie, je suis le pain de vie, je suis la lumière du monde." La bible dit :"que le faible dise je suis fort, que le pauvre dise, je suis riche." Proclamez ce que vous êtes en Christ. Nous devons croire qu'à la croix, le Seigneur a tout accompli et a pourvu à tous nos besoins.
La guérison, nous la recevons par la foi en Jésus-Christ, en croyant et en confessant les promesses de guérison qui sont dans la parole de Dieu.
Chapitre 3 : Signes, prodiges et miracles. J'aimerais vous donner quelques témoignages des merveilles que Dieu a faites dans ma vie, à lui soit toute la gloire. Le premier miracle, c'est ma conversion des ténèbres à son admirable lumière. Le même jour, j'ai arrêté de fumer du tabac et de la drogue. J'ai été guéri de ma jambe qui était de deux centimètres plus courte que l'autre, cela me faisait boiter un peu. Mais la nouvelle naissance, c'est le plus grand des miracles, parce que j'ai fait la paix avec Dieu, j'ai retrouvé la communion avec mon Père. Les ténèbres m'ont quitté, j'ai reçu la lumière de la vie. Ma vie a été transformée, j’ai  découvert un nouveau chemin, une nouvelle destinée, la paix, la joie, l'amour de Dieu, une nouvelle famille. C’est merveilleux! La nouvelle naissance, c'est une résurrection spirituelle. La mort régnait dans mon esprit, Dieu m'a donné la vie, je suis passé de la mort à la vie éternelle.           Quelques témoignages de ce qui m’est  arrivé en faisant du porte à porte.
Un matin, alors que je sonnais chez des gens pour donner mon témoignage et présenter l’œuvre de Dieu, ils m’ont claqué la porte au nez sans que j’aie eu le 
temps d’expliquer pourquoi j'étais venu. Cela a duré à peu près deux heures mais je me suis souvenu que Jésus a pris autorité sur les éléments déchaînés pour calmer la tempête. J'ai pris autorité au nom de Jésus  sur les esprits mauvais qui étaient dans le quartier, en les liant et en leur ordonnant de lâcher prise sur les âmes qui habitaient le quartier. Cinq minutes après, toutes les portes se sont ouvertes, les gens étaient calmes, écoutaient mon témoignage, achetaient les livres qui parlaient du Seigneur et de l’œuvre que Dieu faisait dans la communauté que je fréquentais. J'ai réalisé qu’en Christ, nous avons vraiment une grande autorité.
Une autre fois, je donnais mon témoignage à un couple âgé, d'une soixantaine d'années. Ils m'ont répondu qu'ils avaient tous les deux de fortes migraines, qu'ils croyaient en Dieu en me montrant le crucifix avec Jésus et la statue de la vierge Marie. Je leur ai répondu que ces dieux sont de bois et de plâtre, qui ne peuvent   répondre à leurs prières, mais que Jésus, le Christ était vivant. Il est sorti de la tombe et se manifeste par la puissance du Saint-Esprit. Je leur ai demandé si je pouvais prier pour eux. Ils étaient d'accord. J'ai ordonné à la migraine de quitter au nom de Jésus et les douleurs sont parties instantanément. Ils ont donné leur cœur au Seigneur, ils étaient en larmes. Ils ont pris le crucifix et la statue de Marie et les ont mis à la poubelle. Quinze jours après,  j'ai reçu une lettre dans laquelle ils disaient que leur vie avait totalement changé, qu'ils lisaient la bible et qu'ils avaient rejoint une église vivante. Autre témoignage : Je suis arrivé près d'un portail métallique, il n'y avait pas de sonnette. J’ai poussé le portail métallique et suis entré pour aller vers la maison. Il y avait une dame devant la porte, toute affolée. Elle me dit:« Comment vous êtes entré? ce n'est pas possible, le chien aboie et mort, il est tout calme, c'est que Dieu est avec vous! » Je lui ai répondu « C'est pour vous parler de Dieu que je viens. » Elle m’a répondu : « Asseyez vous,  je vous écoute!. C'est formidable parce que j'ai prié pour que Dieu envoie quelqu'un pour m'éclairer et me parler de lui. » J'ai pu lui expliquer la voie du salut et j’ai prié pour elle.
Encore une histoire de chien : J'étais au milieu d'un champs de blé, à genoux en train de prier. Tout à coup, j’ai entendu des bruits venir vers moi :« tou-tou-tou.. ». Je me suis levé et j’ai vu arriver à toute vitesse deux grands bergers allemands. Je ne savais plus que faire, ils sont venus jusqu'à un mètre de moi. Mon seul réflexe était de crier très fort : « Jésus! ».  Ils ont fait demi-tour et ils sont partis aussi vite qu'ils étaient venus. J‘ai ressenti autour de moi une forte présence de Dieu.
Toujours au porte à porte, une femme à écouté mon témoignage, et elle m'a demandé de prier pour son genou. Cela faisait déjà cinq années qu'elle avait du mal à le bouger. La bible dit dans Marc 16/17:« Ils imposeront les mains aux malades et  les malades seront guéris ».C'est ce que j'ai fait et elle a pu tout à nouveau marcher normalement. Je lui ai laissé de la littérature chrétienne et je l'ai encouragée à lire la bible.
Le Seigneur m'a donné l'occasion de parler à des drogués, plusieurs ont donné leur vie à Jésus et leur vie a changé. D'autres ont rétrogradé et sont décédés. Voir la parabole du Semeur ( pierres , épines et bonne terre).Matthieu 13/1-9
Le Seigneur a fait plusieurs miracles concernant les finances dans ma vie. J'ai rencontré des personnes qui m'ont donné une enveloppe avec l'argent dont j'avais besoin.
Dans Philippiens  4/19 il est écrit :« Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire en Jésus-Christ ». Mais j'ai aussi appris qu'il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir. Un jour, le Seigneur m'a demandé de donner les trois cents francs qui me restaient dans mon porte- monnaie à un couple. Alors que je n’avais plus rien, j'ai obéi. Ce couple qui ne savait plus comment il allait acheter le lait pour leur enfant. Il ne m’avait rien demandé, il ne m'a pas dit qu'il était dans le besoin mais le Seigneur le savait. Une semaine après, j'ai reçu la somme de trois mille francs. Dieu avait multiplié ma semence.
Un soir, dans une réunion après un appel pour la délivrance de l'occultisme ou des liens que l'ennemi met sur nos vies, nous avons prié pour un jeune homme. Il est tombé parterre sur le dos et a rampé comme un serpent sur plusieurs mètres. J'ai pris autorité sur l'esprit mauvais en lui, lui ordonnant de sortir de cet homme. La personne a été libérée, elle a senti quelque chose qui l'a quittée. Marc 16/17 :« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, il chasseront les démons. » Dans ma vie, Dieu s'est manifesté avec toute sortes de miracles, dans tous les domaines : matériel, financier, physique ; il est le Dieu des miracles. Dans les situations qui sont impossibles à l'homme, il intervient. Ce qui est impossible à l'homme est possible à Dieu et tout est possible à celui qui croit.
Chapitre 4  : Recevoir la vision de Dieu
Joël 2/28 :« Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions ».
Dieu nous donne des visions pour le royaume. C'est le Saint-Esprit dans l'esprit de l'homme qui met des rêves, des visions pour l'avancement du royaume de Dieu. Dieu a une destiné, un projet, un chemin pour chaque homme, ainsi qu’une oeuvre qu'il a préparée d'avance pour l’accomplir au travers de chacun de nous. Psaumes 139/16 :Il est écrit : «  Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m'étaient destinés avant    qu' aucun d'eux existe ». Le Seigneur dit que sur son livre tout est inscrit, en particulier les jours qui nous sont destinés.
Dieu ne veut pas nos œuvres, mais il veut toute notre vie, pour qu'il puisse oeuvrer au travers de nous. Proverbes 29/18 « Quand il n'y a pas de vision le peuple est sans frein. » Nous avons besoin d'une vision, d'un rêve qui vient de Dieu lui- même. Dieu a un plan pour chaque vie et il a un plan pour vous. Jérémie 29/11 : « Je connais, moi, les desseins que je forme à votre sujet, oracle de l'Eternel, desseins de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir fait d'espérance. » Nous pouvons lui demander :« Seigneur quel est ton plan pour moi, que veux-tu que je fasse de ma vie? » C'est lui qui vous a créé, il a un avenir pour vous, un dessein qu'il a formé à votre sujet. Dieu vous a créé, il a permis votre naissance car il veut vous utiliser là où vous êtes, il veut faire quelque chose de beau de votre vie.
J'ai entendu l'histoire d'un vendeur de ballon de couleur, rouge, jaune, blanc…. dans les rues de New York. Pour vendre ses ballons, il les remplissait d'hélium, l’un après l’autre il les laissait s'élever dans l'air. Les enfants venaient acheter ses ballons. Un jeune homme noir lui demanda :« si vous remplissiez un ballon noir, est- ce qu'il monterait aussi dans les airs? » L'homme lui répondit : « Bien sûr, cela n'a rien a voir avec la couleur du ballon, c'est ce qui est à l'intérieur, qui est dedans  qui le fait s'élever. » Dieu veut vous utiliser, qu'importe votre couleur, votre âge, votre sexe. Il veut vous élever et c'est ce que vous mettez dans votre intérieur qui vous fera monter ou descendre dans votre vie. Il y a deux lois dans la parole de Dieu : une qui vous fait monter et une qui vous fait descendre.
Romain 12/1 et 2 : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l'Esprit ». « En effet, la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ, m'a libéré de la loi du péché et de la mort ».
1) La loi de l'Esprit de vie La loi de l'Esprit de vie vous conduit vers la victoire, la délivrance, le succès. Elle vous élève.
2) La loi du péché et de la mort La loi du péché et de la mort, vous emmène vers le bas, la perdition, l'échec, le désastre. Elle vous rabaisse.       
Il est important de marcher par l'Esprit de Dieu pour réaliser les projets de Dieu.
Ephésiens 2/10 : « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance afin que nous les pratiquions ». Pour  faire les oeuvres de Dieu, nous devons placer notre foi en Dieu, c'est lui qui fera des merveilles au travers de nous. Il a dit qu'il est avec nous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. Si Dieu nous appelle, alors il ouvrira le chemin. Dieu nous appelle à nous tourner vers lui, à écouter sa voix et à accomplir sa volonté. Quand nous faisons cela, Dieu s'occupera de nous. C'est alors que nous entrons dans notre destinée et que nous vivons pleinement. Dieu a prévu, pour l'homme ou la femme, une destinée de bénédictions, de salut, de restauration et de guérison. Il ne nous a pas destinés au malheur mais au bonheur. Jean 10/10 « Le voleur ne vient que pour voler , tuer et détruire ; moi, dit Jésus, je suis venu  afin que mes brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance. » Pour que la volonté de Dieu s'accomplisse dans nos vie, il y a un combat spirituel. Car le diable cherche à nous détourner, à nous amener dans une autre voie. Son but c'est de nous voler, nous égorger et nous détruire. 
1 Timothée 6/12 : « Combats, le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fais une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins. » Dieu nous destine à de bonne choses : à l'amour, à la joie, à la paix, à la victoire et  à régner avec Christ dans la vie. La haine, c'est l'amour corrompu, la crainte, c'est la
foi corrompue, l'inquiétude, c'est la paix corrompue. Le diable cherche à renverser et à détruire ce à quoi Dieu nous destine. Nous avons été créés pour l’adorer, le louer et le glorifier. Le Seigneur nous a destinés à être semblables à lui, à être ses témoins, à apporter sa parole au monde. Dieu nous a créés avec des capacités et des qualités uniques. Servons-le avec ce qu’il nous a donné; chacun a reçu un don, des capacités, des talents. Un diamant ne sert à rien s'il n'est pas découvert : nos dons et nos capacités restent en sommeil si nous ne les mettons pas en action. Quelqu'un a besoin de nous pour être encouragé, béni , relevé, aidé, aimé.
Chapitre 5 : Dieu est plus  grand que tous nos problèmes. Nos problèmes ne sont pas des problèmes pour Dieu. Bien souvent nous faisons d'une mouche un éléphant, d'une taupinière une montagne. 
Celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde. Dieu vit en nous, il habite en nous et est plus grand que toutes choses. Nous avons besoin de placer notre confiance en lui car il dit dans sa parole : « c'est dans le calme et la confiance que sera votre force. »
Les problèmes peuvent être une bénédiction, tout dépend comme nous les voyons. Derrière chaque problème se trouve une solution. C'est la peur qui nous fait fuir devant certains problèmes. Les mettre de coté et les entasser ne résout rien, bien au contraire, ils vont nous écraser..
La foi est la réponse. Jésus dit dans Marc 11/22 et 24 « Ayez foi en Dieu, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un dit à cette montagne :  ôte-toi de là et jette toi dans la mer, et s'il ne doute pas en son cœur, mais croit que ce qu'il a dit arrive, cela lui sera accordé. » Nos problèmes peuvent être grands comme une montagne. Parlons à la montagne, parlons à nos problèmes. Il n'est pas dit de parler de la montagne, de nos problèmes mais à la montagne, à nos problèmes. Si nous parlons toujours de nos problèmes, ils vont s’élever, s'agrandir. Mais parlons la parole de Dieu, la parole de foi à nos problèmes. Par exemple : vous avez une maladie, proclamez à la maladie ce que Dieu dit dans sa parole.
Esaie 53/5 : « dans ses meurtrissures je suis guéri ». Si vous avez un problème financier, proclamez : Philippins 5/19; Mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon sa richesse avec gloire en Jésus-Christ. » La parole de Dieu, la Bible est comme un sac plein de semences, nous devons planter cette semence, si nous voulons récolter le fruit. Il y a dans la bible des lois spirituelles et des principes que nous devons appliquer face à nos problèmes car toutes les solutions sont en Christ. Un homme de foi va parler à la montagne plutôt que de s'inquiéter. Romain 4/17 : « Dieu appelle à l'existence ce qui n'existe pas (ou une autre version) Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. »
La peur aussi appelle les choses: Job 3/25 : « Ce que je crains, c'est ce qui m'arrive, ce que je redoute, c'est ce qui m'atteint. »          Nous devons relever le défi et affronter les problèmes dans la foi. Les problèmes nous font grandir spirituellement, parce qu’en les affrontant et en les résolvant, nous apprenons à faire confiance à Dieu. Nous réalisons alors que Dieu met des capacités et des solutions en nous. La parole de Dieu en nous est la semence du succès.
Comment faire face à l'échec ?  L’échec n'est pas définitif car dans chaque échec, il y a la semence du succès. Il vaut mieux faire quelque chose et échouer que ne rien faire du tout. Chaque fois que nous apprenons d'une erreur, nous faisons un pas vers le succès. Nous ne devons pas abandonner à cause de l'échec, mais nous devons persévérer, jusqu'à la victoire. Si nous attendons que toutes les conditions soient parfaites, avant de faire quelque chose, alors nous risquons de ne jamais rien faire. Marc 5/25.Quand nous sommes dans la foi, nous n'avons pas peur des obstacles. La femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans a persévéré. Elle avait un objectif: aller vers Jésus et toucher son vêtement pour recevoir la guérison. Il y avait un obstacle : la foule qui pressait Jésus. Elle était dans un état de faiblesse à cause de ses pertes de sang. A l'époque, une femme atteinte d'une perte de sang était comme une lépreuse. Elle ne devait pas se mêler à la foule, car elle était considérée impure. Elle s'est frayée un chemin, a franchi les obstacles et a reçu la guérison, car elle avait confiance en Jésus-Christ. La foi l'a fait agir. Jésus lui dit:  « Ma fille ta foi t’a sauvée, va en paix et sois guérie de ton mal. » Dieu est plus grand que nos problèmes. Chaque fois que le Seigneur vous appelle à faire quelque chose de grand, il y aura autour de vous des personnes qui vous diront que c'est impossible. Ces personnes vont vous décrire toutes sortes d'obstacles. Ils vont essayer de vous décourager. 
Après l'école biblique alors que je cherchais du travail, le Seigneur m'a demandé d'ouvrir une entreprise de peinture. Plusieurs personnes me l'ont déconseillé parce que il y avait beaucoup de chômage, et elles m’ont dit: « cela ne marchera pas, les gens n'ont plus d'argent, beaucoup d’entreprises déposent le bilan. » Aujourd'hui cela fait plus de vingt ans que l'entreprise de peinture existe et nous avons pu réaliser plusieurs centaines de chantiers.
Quand le Seigneur m'a demandé d'ouvrir l’église « le Semeur », il y avait beaucoup d'opposition de la part des hommes. Plusieurs on essayé de me décourager, en me disant que c'est trop difficile, qu'il y avait déjà beaucoup d’œuvres de Dieu dans la région. Nous avons persévéré et maintenant l'église existe toujours. Beaucoup de personnes ont été bénies, guéries, sauvées, libérées, restaurées, encouragées.
Quand le Seigneur nous appelle à faire quelque chose, nous devons fixer nos regards vers lui, qui est le chef  et le rémunérateur de la foi. Quand il nous envoie, il pourvoit dans tous les domaines : matériel, financier, spirituel. Il a des solutions aux problèmes, il est le Dieu des miracles. Colossiens 2/10 : La bible dit que: « nous avons tout  pleinement en Jésus-Christ. »
Dans Éphésiens 1/3 il est écrit : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur JésusChrist, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ. »
Dieu nous a déjà bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ. Toutes nos bénédictions existent dans le ciel et Jésus a dit dans sa prière : « que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Dieu veut répandre l'atmosphère du ciel sur la terre. Au  ciel il n'y a pas de manque, de maladie, d'impureté, de péché, de pauvreté mais il y a la joie, l'amour, la paix, la sainteté, la lumière, la gloire et le règne de Dieu. Jésus a dit :« le royaume des cieux est au milieu de vous » sa prière était :« que ton règne vienne. »  Dieu veut ouvrir les écluses des cieux et faire descendre sur son peuple la pluie divine, la pluie de bénédictions, la pluie de révélations, un rafraîchissement spirituel. La clé pour que les écluses des cieux s'ouvrent, c'est de nous donner à Dieu, avec tout ce que nous avons. Car tout lui appartient:  nos vies, nos demeures, notre temps, notre travail, notre argent. Malachie 3/10 Dieu parle des dîmes et des offrandes et nous exhorte à les apporter à la maison du trésor, votre église locale où Dieu vous a placé. Il y a une promesse avec l’obéissance. Il ouvre les écluses des cieux, et répand sur vous sa bénédiction en abondance et menace celui qui détruit ou dévore : c’est-à-dire le diable. C’est ce que mon épouse et moi même avons expérimenté. 
Il est fidèle à sa parole, à ses promesses  et il désire le meilleur pour ses enfants.
Dieu nous appelle à changer de mentalité, et à développer une mentalité de vainqueur. L’échec, comme le succès provient d’une mentalité. Nous découvrons dans Nombres 13/14, que parmi les douze espions envoyés en Canaan pour explorer le pays que Dieu voulait donner au enfants d’Israël, il y avait deux rapports différents. Sur les douze espions, dix avaient une mentalité de perdant. Chapitres 13/31 : « Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple car il est plus fort que nous. » Ils décrièrent devant les enfants d’Israël le pays qu’ils avaient exploré. Ils dirent : « le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants. Tous ceux que nous avons vus sont des hommes d’une haute taille. Nous y avons vu les géants, enfants d’Anak de la race des géants. Nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. » Ils n’ont vu que leurs problèmes, ils avaient peur des géants, leurs yeux étaient fixés sur les difficultés, leur crainte les diminuait, ils se voyaient comme des sauterelles.
Le deuxième rapport relève une mentalité de vainqueur, celui des gagnants :Josué et Caleb. Chapitres 14/7 à 9 : « Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays très bon, excellent. Si l’Eternel nous est favorable, il nous mènera dans ce pays, et nous le donnera. C’est un pays ou coulent le lait et le miel. Seulement, ne soyez point rebelles contre l’Eternel, et ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir. L’Eternel est avec nous, ne les craignez point. » Ils ont vu toutes les bonnes choses, ont donné un rapport positif, vu les possibilités. Ils avaient leurs regards sur Dieu et non sur la crainte des géants, ils connaissaient leur Dieu et lui faisaient confiance.
Les géants sont en nous, ce sont eux qui nous empêchent de prendre le pays, par exemple le géant de la peur, de l’incrédulité, de l’impossibilité, des problèmes. Dieu nous appelle à changer de mentalité, à changer nos pensées. Romain 12/2 : « soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon et agréable, et parfait. » Nous devons voir comme Dieu voit, penser comme Dieu pense, agir comme Dieu agit, parler comme Dieu parle. La pensée,  le langage, l’action de Dieu, la vision de Dieu se trouvent dans sa parole : la bible. Nombre 14/24 : «  Et parce que mon serviteur Caleb a été animé d’un autre esprit, et parce qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé, et ses descendant le posséderont. » Caleb était animé d’un autre esprit. Il a été animé d’un esprit de foi, il avait l’assurance que Dieu était avec lui, qu’il lui donnerait la victoire sur tous ses 
ennemis, qu’il est fidèle aux promesses de sa parole.
Chapitre 6  : Vous êtes né pour vaincre. Dans le premier épître de Jean 5/4, il est écrit : « Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. »
Dieu ne parle pas d’une petite victoire, mais d’un triomphe total sur le monde. Le monde c’est la chair, le péché, le diable et c’est ce que Jésus a vaincu. Il y a en tous ceux qui sont nés de Dieu, un vainqueur qui sommeille. C’est Jésus-Christ, c’est par lui que nous pouvons vaincre. Dans l’évangile de Jean chapitre 16/33 Jésus dit : « Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » Le Seigneur ne cache pas aux siens qu’ils auront des tribulations dans le monde. Mais dans ces tribulations, il nous donne la paix et la victoire, il est le vainqueur en nous. 
1 Jean 4/4 : « Celui qui est en vous, le Christ, le Saint-Esprit est plus grand que celui qui est dans le monde.» Colossiens 2/14 et 15 : « Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistaient contre nous. Il  a dépouillé les dominations et les autorités et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.»
Sa vie d’homme de foi a été une victoire complète sur tout ce qui est dans le monde, et sur le prince de ce monde, Satan. 1 Jean 5/4 : « La victoire qui triomphe du monde c’est notre foi » en ce qu’il a accompli à la croix, c’est pour nous qu’il a vaincu . Il nous a rendus vainqueurs au travers de la nouvelle naissance. Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, sa victoire est notre victoire, son triomphe est notre triomphe, nous sommes avec lui sur le char de triomphe ; alléluia!
La seule façon d’avoir la victoire, c’est de s’attacher à celui qui l’a remportée pour nous. Christ vit en nous, nous puisons dans sa force. Ephésiens 6/10  « Fortifiez vous dans le Seigneur, et par sa force toute puissance. » La puissance de Dieu n’est 
pas limitée. 1Corinthiens 6/17 : « Nous vivons par la foi et nous dépendons totalement de lui, mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul Esprit. » Rien n’est plus majestueux que d’être uni à Dieu pour former un seul esprit. L’esprit de Jésus dans notre esprit produit la vie de Jésus en nous, il nous donne la puissance pour vivre.
Comme Christ, il nous donne la puissance pour vaincre. S’ il vit en moi, je suis un meilleur époux, un meilleur père, un meilleur ouvrier, un meilleur étudiant, car il me communique toutes choses par son Esprit, sa sagesse, son amour, sa douceur, sa paix etc… Il nous donne son Esprit, il nous aidera à vivre purs et à résister à la tentation. 2 Corinthiens 5/17 : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici ; toutes choses sont devenus nouvelles.» Etre une nouvelle créature, c’est le travail du Saint-Esprit qui vient dans notre esprit pour y habiter et déposer la vie du Christ et nous donné un cœur nouveau . Ézéchiel 36/26 : « Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez mes lois. »
Dieu crée une nouvelle race humaine, dans Actes 17/28 et 29, il est écrit.: « De lui nous sommes la race... ainsi donc étant la race de Dieu. » 
Dieu promet dans Ézéchiel qu’il ôtera de nos corps le cœur de pierre, pour nous donner un cœur de chair. Le cœur de l’homme est corrompu. Jésus a dit que : « c’est du cœur de l’homme que viennent les mauvaises pensées, les faux témoignages, les calomnies. » Dieu déclare que le cœur humain est pécheur. Seul Dieu peut purifier le cœur, au travers d’une véritable repentance, et nous donner un cœur nouveau. Ézéchiel 36/35 : « Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toute vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau. » 
Dieu a envoyé son fils dans le monde. Jean 3/16: « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. »
Quand une personne croit que Jésus est mort sur la croix, qu'il a porté sur lui ses  péchés, le sang de Jésus purifie et accomplit une oeuvre merveilleuse dans ce cœur. Il communique la vie éternelle à cette personne qui est née de nouveau. Elle a un cœur nouveau et un esprit nouveau.
Jean 3/1 : Jésus lui répondit : « en vérité je vous le dis si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » Jean 3/5 et 6 : «  Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. »
Naître d'eau : c'est l'eau de la purification. Nous avons besoin de la purification de tous nos péchés afin que le Seigneur puisse nous donner un cœur nouveau, nous avons besoin de nous repentir de nos péchés. Naître de l'Esprit : c'est de l'Esprit de Dieu qui donne naissance à une nouvelle nature dans le croyant. C'est la vie de Dieu dans l'homme, c’est la vie éternelle. C'est comme cela que l'on entre dans le royaume de Dieu. Dieu nous donne ses instructions au travers de sa parole, la bible. Si nous voulons grandir, nous devons nous nourrir de sa parole car elle est une nourriture pour nos âmes. 1 Jean 5/18 : « Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point, mais celui qui est né de Dieu se garde lui- même et le malin ne le touche pas. » L'Esprit Saint dans notre esprit est un esprit de victoire sur le péché,  sur le diable mais celui qui est né de Dieu, se garde lui-même. Si nous sommes nés, de Dieu nous devons garder notre esprit en Christ, en communion avec Dieu et nos cœurs dans la parole de Dieu, afin de recevoir la foi de Dieu et de pouvoir vaincre le péché, le diable et le monde. Voilà pourquoi nous sommes nés de nouveau pour vaincre et triompher en Christ.
2 Corinthiens 5/17 :« Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenue nouvelles.» C’est une vie nouvelle qui commence, une nouvelle plante qui se développe, un chemin nouveau, un cœur nouveau, un esprit nouveau.
C'est l'homme nouveau, c'est une vie nouvelle, c'est Christ dans l'homme. Un nouveau-né, un bébé quand il vient de naître n'a pas de passé. A la nouvelle naissance, nos esprits sont créés neufs et parfaits en Jésus-Christ, à son image. Dieu veut restaurer nos âmes au travers du renouvellement de nos pensées. Dieu veut restaurer nos corps et nous donner la santé. Au moment du salut, nous devenons une nouvelle créature,  notre corps et notre âme ont besoin d’être restaurés, mais  l'esprit est nouveau et parfait.
L’esprit créé selon Dieu est parfait et juste au yeux de Dieu. Nous devons croire à la révélation de la parole de Dieu et entrer dans tout ce que Dieu a pour nous. Dieu désire pour nous une vie chrétienne victorieuse. Nous devons nous dépouiller de la vieille nature. 
Éphésiens 4/20 et 24 : « Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller par rapport à votre vie passé, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence et à revêtir l'homme nouveau  créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. »
L'apôtre Paul nous encourage à nous dépouiller du vieil homme, de la vieille nature, du péché, c'est- à -dire à enlever les vêtements sales et à revêtir l'homme nouveau créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Il nous faut nous revêtir de Christ, de sa justice, de sa sainteté, de sa nouvelle nature, d’une nouvelle image de soi.
Par la foi, nous devons accepter et croire que nous sommes la justice de Dieu. Nous étions des pécheurs mais maintenant nous sommes des saints, de nouvelles créatures. La parole de Dieu dit que nous avons été créés à l'image de Dieu. Pour ressembler à Dieu dans notre esprit intérieur, nous pouvons laisser la beauté et la lumière de Jésus briller sur nos visages.
Nous devons nous voir comme des enfants du roi, comme des princes. Nous ne sommes pas rien, de pauvres pêcheurs, mais Dieu nous estime, nous avons du prix à ses yeux.
Si nous avons été créés à l'image de Dieu en tant que nouvelles créatures, nous ne devons pas dire des choses négatives à notre sujet. Car l'apôtre Paul a écrit que l'homme est l'image et la gloire de Dieu.
Romains 8/17 :« Nous sommes enfants de Dieu, nous sommes aussi héritiers. Si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ. »
Par la foi en Jésus, nous sommes nés dans la famille de Dieu, et comme enfants de Dieu nous recevons l'héritage de notre Père. Toutes les richesses du ciel appartiennent à Jésus et nous sommes cohéritiers avec lui, toutes les richesses du ciel nous appartiennent aussi.
Éphésiens 1/3 : « Bénis soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ. »
Comme nouvelles créatures, nous pouvons maintenant prendre notre héritage et jouir de toutes les bénédictions que nous avons en Jésus-Christ. Nous pouvons les recevoir par la foi et l'obéissance à sa parole. Ce que sa bouche dit, sa main l'accomplit.
Paul a prié comme une femme qui avait des douleurs d'enfantement pour l'église des Galates pour que Christ soit formé en eux. Galates 4/19 : « Mes enfants, pour qui j'éprouve de nouveau des douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Christ soit formé en vous » Le Seigneur travaille dans la vie de ses enfants jusqu'à ce qu'ils soient rendus conformes à l'image de son fils. Son image est sainteté, amour, justice, humilité, douceur, sagesse, etc.. Nous sommes participants de la nature divine au travers de Jésus-Christ. Jean 4/4 : «  Vous petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. » Je suis de Dieu et je suis vainqueur, je suis né pour vaincre, pour gagner pour conquérir, pour triompher, parce que la victoire qui triomphe du monde c'est ma foi en Jésus-Christ.
Chapitre 7 : Régner avec Christ. Genèse 1/26 à 28: « Puis Dieu dit : faisons l’homme à notre image selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme et la femme à son image, il les créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit et Dieu leur dit : « soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez, et dominez sur les poissons de  la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. » L’homme et la femme ont été créés à l’image de Dieu, pour lui ressembler et pour régner avec lui. Dieu leur donna l’autorité sur tout ce qui vivait sur la surface de la terre, et il leur dit de dominer. Psaumes 115/16 :« les cieux sont les cieux de l’Eternel, mais il a donné la terre aux fils de l’homme, les cieux, c’est les cieux de l’Eternel. » C’est son domaine, c’est son territoire, il a fait la terre pour les êtres humains, pour toi et moi.
Dieu a placé l'homme et la femme sur la terre; il leur a dit de dominer, d'être féconds, de se multiplier et de remplir la terre; cela veut dire qu’ils soient productifs, fertiles, et portent beaucoup de fruits.
Il a soufflé le souffle de vie à l'intérieur d'Adam, qui a reçu un grand potentiel; il doit mettre en valeur ce qu'il a reçu. Dieu a appelé Adam et Ève à se reproduire; se multiplier. Dans le jardin D’Eden, Adam et Ève  étaient habillés de la nature glorieuse de Dieu. Par leur désobéissance, ils se sont retrouvés nus, ils ont perdu leur autorité. Romains 3/23 : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en JésusChrist. »
Satan a défait Adam et Ève. Ils sont nus, ils n'ont plus les vêtements de la gloire de Dieu, ils ont perdu la domination et l'autorité que Dieu leur a données pour dominer sur la terre. Ils ont peur et se cachent derrière un arbre. Genèse 3/10 Il répondit : « J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'en ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. »
Le péché les a coupés de la communion avec Dieu, ils sont morts spirituellement. Dieu leur a dit : « Le jour où tu mangeras de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, tu mourras. »
Luc 4/5 : « Le diable, l'ayant élévé, lui montra en un instant tous les royaumes de la
terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. » Adam et Ève ont  donné l'autorité, le règne, les royaumes de la terre, la puissance au diable en désobéissant au Seigneur;  le diable est devenu le dieu de ce monde. 1 Jean 5/19 : « Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. »
Jésus est venu pour détruire les oeuvres du diable, il a payé pour nos péchés par sa mort sur la croix,il nous a rachetés de l'esclavage de satan. Jésus prit les clés de la mort et du séjour des morts à Satan, il l’a vaincu et a brisé la puissance de la mort. La tombe ne pouvant le retenir, il est ressuscité et il triomphe. Apocalypse 1/18 : « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort, et voici, je suis vivant au siècles des siècles, je tiens les clés de la mort et du séjour des morts. » 
Jésus avait les clés de l'autorité dans sa main, il les avait reprises des mains de Satan qui les avait volées à Adam et à Ève dans le jardin d'Eden. Jésus a redonné les clés à l'homme. Matthieu 16/19 : « Jésus  dit à Pierre : je te donnerai les clés du royaume des cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »
Esaie 9/6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule. »
Jésus est la tête du corps. Il est écrit que la domination reposera sur son épaule. L'épaule, c'est le corps de Christ, l'église. Les clefs, le gouvernement, l'autorité sur la terre ont été redonnés à l'homme, à l'église. Jésus, l'homme parfait, le dernier Adam reprend à Satan tout ce qu'il a volé à l'homme et le donne à l'église. Éphésiens 1/18 à 23 : «  Quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir  à sa droite dans les lieux célestes, au- dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l'église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. »
Jésus est ressuscité, et est assis à la droite du Père dans les lieux célestes au-dessus 
de toute domination, toute autorité, toute puissance, toute dignité et de tout nom. Toutes choses sont sous ses pieds. Dieu l’a donné pour chef suprême à l'église, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. L'église règne avec Christ dans les lieux célestes.
Éphésiens 2/6 : «  Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ. » L'église est le corps de Jésus sur la terre, les mains, les pieds, la bouche, les yeux de Jésus sur la terre. Jésus a dit avant de mourir : « tout est accompli. » Il a tout fait pour le salut de l'homme, c'est nous qui avons maintenant la responsabilité de continuer ce que lui a fait sur la terre. Matthieu 28/18 : « Jésus s'étant approché, leur parla ainsi : tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du fils et du Saint-Esprit, et enseignez- leur à observer tout ce que je vous ai  prescrit. Et voici je suis avec vous tous les jours, jusqu'a la fin du monde. » En Jésus, notre autorité a été restaurée. Colossiens 1/13 : « Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés. »
Genèse 3/15 : « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon » . Satan est sous les pieds de Jésus et aussi sous nos pieds parce que notre autorité a été restaurée par le Seigneur.
Luc nous donne une image claire de notre position. Luc 10/19 : « Voici je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous nuire » . Nous l'écraserons sous nos pieds, il ne pourra nous nuire. L'homme est totalement restauré sur la terre par Jésus-Christ, à  son image, à sa ressemblance. Il peut marcher dans la victoire et reprendre le territoire à l'ennemi. Le péché, la maladie, le diable, la peur, le monde ne peuvent nous nuire car en Jésus nous sommes plus que vainqueurs. Dieu nous a placés au-dessus et non en-dessous. Nous régnons, nous sommes assis avec lui sur le trône. Romain 5/17 : « Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul » . Par la nouvelle naissance, nous avons reçu la vie de Dieu, notre nature royale a été restaurée et nous pouvons régner comme des rois dans la vie. Nous avons été créés pour régner sous l'autorité de Dieu. Si nous voulons régner avec lui, il doit être notre Seigneur et Maître. Notre vie tout entière doit lui appartenir afin qu'il trône et règne dans notre cœur, c’est la prière de
Jésus. Que « ton règne vienne »,implique que nous devons reprendre le territoire à l'ennemi, car la terre et tout ce qu'elle renferme appartient à l'Eternel. Dieu nous a donné l'autorité, il a dit : «  Ils chasseront les démons, guériront les malades. » Jésus avait autorité sur le vent et la tempête, sur la matière car il a changé l'eau en vin, multiplié les pains et les poissons. Notre mission est d'apporter l'Évangile du royaume. Dieu nous a donné le nom de Jésus, notre autorité est dans son nom. Nous pouvons repousser la puissance du diable, de la maladie, de la haine, de la pauvreté, et vivre une vie de victoire. Jean 17/22 : « Jésus dit : Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un, moi en eux, et toi en moi. Afin qu'il soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé ».
Jésus nous redonne la gloire qu ‘Adam et Ève ont perdue dans le jardin d'Eden. Il veut nous remplir de la connaissance de sa gloire, il veut faire briller sa lumière glorieuse sur nos visages, nous revêtir afin que nous ne soyons pas nus ni désarmés.                                           Colossiens 2/15 : « Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix ».
Jésus a vaincu Satan à la croix, il l'a dépouillé, il lui a enlevé son autorité, il l'a désarmé, il lui a enlevé ses vêtements. Le spectacle était grand dans le ciel et sur la terre; il a triomphé des dominations et des puissances par la croix.
Chapitre 8  : Les clés pour la prospérité biblique 3 Jean / 2 : « Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. »
Dans ce passage biblique, il y a trois aspects dans le souhait: 
1) la prospérité spirituelle: La santé de l'esprit et de l'âme, la communion avec Dieu doivent être rétablies par la prière, la lecture de la parole de Dieu, le témoignage et par la façon de vivre.
2) La prospérité physique : Cela veut dire la santé du corps. Si nous avons la santé de l'esprit et la santé de l'âme, alors la santé du corps va venir. Confessons les promesses de Dieu, prenons la guérison par la foi. La volonté de Dieu, c'est de nous guérir, et de nous donner la santé.
3) la prospérité économique : Il est écrit : « Je souhaite que tu prospères à tous égards. » Jésus a affirmé dans Matthieu 6/31: « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.» « Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous serons données par dessus tout. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »
Dieu pourvoit à tout ce dont nous avons besoin: nourriture, vêtements, finances, etc... Il prend soin de nous dans tous les domaines, il nous demande de rechercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes choses nous seront données par dessus. Dieu est un père et il sait ce que vous avez besoin ( travail, logement, nourriture, vêtements). Il pourvoit.
La prospérité biblique va bien au-delà des richesses matérielles, elle concerne l'homme dans sa totalité: esprit, âme et corps. L'argent  n'est pas tout. On peut avoir de l'argent, mais on ne peut pas acheter la santé. On peut avoir des livres mais on ne peut pas acheter la connaissance et la sagesse. 
On peut avoir de l'argent mais on ne peut pas acheter le ciel, le salut.
La vraie prospérité se trouve en Jésus-Christ. Il a dit dans Jean 10/10 : « je suis venu afin que mes brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance. » Dans Colossiens 2/10 :il est écrit : «  Vous avez tout pleinement en Christ » C’est un verset clé de la prospérité. Si Dieu nous fait prospérer, c'est pour que nous puissions le servir, faire les oeuvres qu’il a préparées pour nous afin de le glorifier. La vrai prospérité, c'est de connaître Dieu intimement, et de vivre avec lui. Psaumes 24/1 : « A l'Eternel la terre et ce qu'elle renferme, le monde et ceux qui l'habitent. » Dieu est le propriétaire du monde et de tout ce qui s'y trouve, et ses enfants ont la responsabilité de gérer tout ce qui lui appartient et d’utiliser les biens matériels et financiers pour amener les pécheurs à Dieu et au ciel. Celui qui est fidèle dans les petites choses, le Seigneur lui confiera de plus grandes choses. Deutéronome 8/17 : « Garde-toi de dire en ton cœur : ma force et la puissance de ma main m'ont acquis ces richesses. Souviens-toi de l'Eternel, ton Dieu, car c'est lui qui te donnera de la force pour les acquérir, afin de confirmer, comme il le fait aujourd’hui son alliance qu'il a jurée à tes pères ». Tout notre revenu appartient à Dieu. 
Dans Aggée 2/8 il est écrit : « L'argent est a moi, et l'or est à moi, dit l'Eternel des armées ». Quand nous quitterons cette terre, nous n'emporterons rien, ni nos bourses, ni nos maisons ,ni nos voitures, cela appartient à Dieu et quelqu'un d'autres va gérer ce que nous avons laissé. 1 Timothée 6/9 et 10 : « Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux, et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux- mêmes dans bien des tourments ». Il y a des dangers liés à l'accumulation des richesses. La richesse peut conduire à l'orgueil et faire oublier le Seigneur. Deutéronome 8/12 à 14 : «  Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras de belles maisons, lorsque tu verras multiplier ton gros et ton menu bétail, s'augmenter ton argent et ton or, et s'accroître tout ce qui est à toi, prends garde que ton cœur ne s'enfle pas et que tu n'oublies l'Eternel, ton Dieu. » Marc 10/17 à 27 :  Le jeune homme riche, se confiait dans ses richesses, elles étaient son maître et son serviteur. L'argent est un  bon serviteur mais un mauvais maître. Le problème ,ce n'est pas l'argent mais notre attitude vis -à- vis de lui. Que donner soit notre objectif. Quand Dieu nous bénit, nous devons devenir un canal et non un entrepôt.
La clé pour la prospérité biblique. Malachie 3/7 à 12 :  La dîme, c'est un dixième de notre revenu qui est donné pour soutenir les serviteurs de Dieu de votre église locale. Le but de la dîme, c’est de nous enseigner à mettre Dieu en premier dans nos vies. Cela nous aide à ne pas devenir esclaves de l'argent.Cela permet au Seigneur de nous bénir en multipliant la semence que nous lui donnons. Luc 6/38 et 2 Corinthiens 9/10/11.
Nous pouvons faire confiance au Seigneur, c'est lui la source et le pourvoyeur de nos besoins. Il y a les offrandes, en plus de notre dîme, avec lesquelles nous pouvons soutenir l’œuvre  de Dieu, aider des pauvres, des orphelins..etc
Dieu aime nous bénir et pourvoir à nos besoins. Par exemple dans 2 Rois 4/1 à 7, où Dieu a fait un miracle pour la veuve qui a placé Dieu en premier. Elle a eu foi en obéissant à la parole de Dieu. Aussi longtemps qu'elle a apporté des vases, Dieu les a rempli d‘huile. Au verset sept, elle alla le rapporter à l’homme de Dieu qui lui dit:« va vendre l’huile et paie ta dette et tu vivras, toi et tes fils. » 
Il y a tellement d'exemples dans la Bible. Le Seigneur n'a pas changé, il fait les mêmes choses encore aujourd'hui. Dans sa parole, Dieu a établi des lois: donner et recevoir, semer et récolter. Galate 6/6 à 10 : « Que celui à qui l'on annonce la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. » Donnez à ceux qui exercent un ministère dans votre vie 1 Corinthiens 9/13 et 14 : « le Seigneur à ordonné à ceux qui annoncent l'Évangile de vivre de l'Évangile ». Demandez au Seigneur de vous guider dans votre don. Donnez de tout cœur, sans tristesse ni contrainte  avec joie. 2 Corinthiens 9/6 à 9.
L’argent : Il peut acheter une maison mais pas un foyer, Il peut acheter un lit mais pas le sommeil, Il peut acheter une horloge mais pas le temps, Il peut acheter un livre mais pas la connaissance, Il peut acheter une position mais pas le respect, Il peut payer le médecin mais pas la santé, Il peut acheter du sang mais pas la vie, Il peut acheter du sexe mais pas l’amour.
Comme vous pouvez le constater, l’argent n’est pas tout. Colossiens 3/v11 il est écrit: " Christ est tout et en tous."
Chapitre 9 : L'église L'importance de l'Église. Lorsque des bûches demeurent dans la cheminée, elles brûlent. Mais si on les isole en les plaçant sur un sol froid, elles s'éteignent très rapidement. De même, il vous sera très difficile de vivre la vie chrétienne en solitaire. Il est important pour vous de vous joindre à une église locale où Jésus-Christ est honoré, et où sa parole est enseignée. Hébreux 10/25 « N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approchez le jour. » Matthieu 16/18-20 Jésus a dit: « je bâtirai mon Église. » C’est lui le constructeur. Elle n’est pas une maison matérielle, un bâtiment fait de mains d’hommes, mais une maison spirituelle faite de pierres vivantes 1Pierre 2/5-9. Elle est faite de personnes, de croyants, de serviteurs de Dieu. Éphésiens 2/20-22 « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » Christ bâtit son Église par la puissance de l’Esprit. L’Église est née à la Pentecôte, dans la chambre haute. C’est Dieu qui est venu habitez dans les croyants. Christ est le chef de l’Église, qui est sont corps, et don il est le Sauveur. Le mot église vient du grec « Ecclésia » qui signifie « assemblée » ou « ceux qui sont appelés hors de ». Le sens profond de l’Église n’est pas un édifice, mais les gens. L’Église est constituée de tous ceux qui ont accepté Jésus comme leur Sauveur personnel, et de ce fait sont sortis du monde, bien que vivant encore dans le monde. Jean 17/14 à 16 Je leur ai donné ta parole; et le monde les a hais, parce  qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Ce qu’est l’Église L’Église est la volonté de Dieu, le dessein éternel de Dieu. Ephésiens3/1-12
L’Église c’est le temple de Dieu. 1Corinthiens3/16 L’Église c’est le corps de Christ. 1Corinthiens12/12-31 L’Église c’est une épouse Éphésiens 5/25-32 L’Église c’est la vigne Jean15/1-11 L’Église c’est le champ de Dieu. 1Corinthiens3/9 L’Église c’est la famille de Dieu, l’armée de Dieu, la maison de Dieu.
Chapitre 10: La gloire de Dieu Christ en vous l’espérance de la gloire. Exode 33/18 Moise dit : fait-moi voir ta gloire ! Exode 34/29 et 30 Moise descendit de la montagne de Sinaï ayant les deux 
tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne ; et ne savait pas que la peau de son visage rayonnait, parce qu’il avait parlé à l’Éternel. Moise avait passé quarante jours avec Dieu sur la montagne. Quand il descendit, son visage était rayonnant de la gloire de Dieu. Il ne le savait pas lui-même, mais Aaron, et tout le peuple voit là un reflet de la gloire de Dieu, et tous craignirent de s’approcher de lui. La gloire de Dieu va transformé notre vie, Moise était resplendissant sur sont visage. 2 Corinthiens 3/18 Ainsi, nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés à son image de gloire en gloire comme par l’Esprit du Seigneur. Dans l’ancienne alliance la gloire de Dieu était dans le tabernacle, dans le lieu très saint, aujourd’hui elle est en nous parce que nous somme le temple de Dieu. Et nous sommes à l’image du tabernacle. Esprit, âme et corps, l’esprit représente le lieu très saint, l’âme le lieu saint, et le corps le parvis. Aujourd’hui la gloire est en nous. Aggée 2/6 à 9 Car ainsi parle l’Éternel des armées : Encore un peu de temps, et j’ébranlerai les cieux et la terre, la mer et le sec ; j’ébranlerai toutes les nations ; les trésors de toute les nations viendront, et je remplirai de gloire cette maison, dit l’Éternel des armées. L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Éternel des armées. La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit l’Éternel des armées ; et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, dit l’Éternel des armées. La dernière maison nous parle l’église glorieuse du livre d’Éphésiens 5/27. Une gloire plus grande que la première maison. La restauration de la gloire de Dieu. Psaumes 8/5à10 Qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme pour que tu prennes garde a lui ? Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, et tu la couronné de gloire et de splendeur. L’homme c’est Adam, il la fait de peu inférieur à lui-même. 42 Genèse 1/26 Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine…..L’homme fonctionne comme Dieu, il à été créé de la même espèce, de la même classe, à sont image, selon sa ressemblance. Dieu est un Dieu de foi, il règne et domine sur toute chose, l’homme est appelé à vivre par la foi, à dominer. Lorsque Adam à été créé le Seigneur lui a donné c’est ordre, de dominer sur cette terre, il avait un ordre de domination, Pourquoi ? Parce que Adam a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Adam était rempli de la gloire de Dieu, il était rempli d’une grande autorité, c’est pourquoi le Seigneur parle de dominer, tous lui étaient soumis, il avait une autorité 
spirituelle qui venait de la gloire de Dieu. Il était le représentant de Dieu sur la terre. Romains 3/23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce ; par le moyen de la rédemption qui est en JésusChrist. Adam qui a chuté était malheureux, il était coupé de Dieu, c’était la mort spirituelle, alors qu’il était destiné à la vie éternelle. Avant sa chute il ne connaissait pas la peur, la maladie, la douleur. Il était revêtu de la gloire de Dieu, et la dimension spirituelle était pleinement manifestée. Genèse3/23 Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Eden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. C’est ainsi qu’il chassa Adam ; et il mit à l’orient du jardin d’Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. Il a connu le péché et a été coupé de la gloire de Dieu, mis en dehors du jardin de délice. Il est sur une terre qui produit des ronces et des épines, une terre maudite, il va travaillé à la sueur de sont front. Il était d’abord dans un jardin de délice ou tout était beau, glorieux, harmonieux, et il se trouve dans un monde difficile, dur, souffrant, hors de la communion de Dieu. La plus grande souffrance d’Adam c’est qu’il a été privé de la gloire de Dieu, et qu’il est devenu limité dans tous les domaines. Nous sommes né dans le péché, avec une nature pécheresse à cause d’Adam, nous sommes à l’image d’Adam dans sa déchéance, nous ne sommes pas né à l’image d’Adam dans sa gloire. Adam était à sa création un être de gloire. Jean 3/16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu à envoyer sont Fils pour restauré l’homme dans sa gloire, à une dimension encore plus élevé que c’elle d’Adam. L’homme est restauré dans la gloire de Dieu au travers sont Fils Jésus-Christ. Quand Jésus est venu il est mort à la croix pour que nous nous identifiions à lui, dans sa mort, et cette mort parle de la mort vis-à-vis du péché. Le péché a emmené la déchéance dans la vie d’Adam, et cette déchéance a emmené le pécher dans la vie de tous les hommes. Le Seigneur est venu cloué ce péché. Nous sommes mort avec lui, et nous sommes ressuscité avec lui dans la gloire qui est plus grande que c’elle d’Adam. De la même manière que Adam était glorieux, avait du pouvoir, donnait des ordres, toi aussi tu est restauré dans cette domination, dans cette autorité dans cette gloire. Romains 4/17 selon qu'il est écrit : Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. Éphésiens 5/1 Devenez donc les imitateurs de Dieu. Jean 11/40 Ne t'ai-je pas dit que si tu crois, tu
verras la gloire de Dieu. Dieu veut emmener ses fils à une nouvelle dimension, quand ils vont parler les choses vont venir à l’existence, il va y avoir des miracles et des prodiges. 1 Corinthiens 6/17 Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. Dieu peut faire des merveilles à travers nous, si nous sommes un seul esprit avec lui. Nous ne sommes plus dans une dimension de limitation, car Dieu est illimité, nous ne sommes plus à l’image d’Adam, mai nous sommes à l’image de Jésus qui est l’image de Dieu. Jean 17/22 Je leur ai donné la gloire que tu ma donnée, afin qu’il soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, je veux que là ou je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Dieu manifeste sa gloire par l’église, donc par nous. Notre manière de vivre dévoile la nature glorieuse de Dieu. Dieu désire oeuvrer à travers nous, il a dit que nous ferons des plus grandes choses que sont fils Jésus-Christ. Après sa mort Jésus est montée au ciel, il a été glorifié, et à la pentecôte il a répandu le Saint-Esprit sur les 120 disciples, sa gloire à été répandu sur terre. Le Saint-Esprit est appelé l’Esprit de gloire. 1pierre 4/14 Si vous être outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur vous. L’eau changée en vin.  Jean 2/11 Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. L’eau image de la parole. L’eau changée en vin, c’est la révélation de sa gloire, la parole vivante « Jésus le roi de gloire » Il à dit dans Jean 6/33 Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. La gloire de Dieu transforme les éléments l’eau en vin, les problèmes en solution, les situations difficiles. Le Seigneur avait le meilleur vin pour tous les invités aux noces de Cana. Dieu est prêt à donner ce vin nouveau à quiconque veut le recevoir. Actes 2/13 Mais d’autres se moquaient, et disaient : ils sont pleins de vin doux. Quand nous ne comprenons pas ce qui ce passe, cela ne nous autorise pas de juger ceux qui reçoivent la joie du vin nouveau, le Saint-Esprit l’Esprit de gloire répand ce vin nouveau de joie, celui qui guérit les blessures du passé, restaure la foi et la confiance dans les promesses de Dieu. Psaumes 104/15 Le vin qui réjoui le cœur de l’homme et fait plus que l’huile resplendir son visage, et le pain qui soutient le cœur de l’homme. Le vin et le pain, le repas du Seigneur, le vin le sang de Jésus, qui nous à racheté, purifié, et 
justifié, la joie du Seigneur, le pain Jésus le pain de vie, qui nous rassasie, nous soutien. 2 Corinthiens 3/ 7 à11 Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moise, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l'Esprit ne sera- il pas plus glorieux! Si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice est de beaucoup supérieur en gloire. Et sous ce rapport, ce qui a été glorieux ne l'a point été, à cause de cette gloire qui lui est supérieur. En effet, si ce qui était passager a été glorieux, ce qui est permanent est bien plus glorieux. Aggée 2/ 9 La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première. Sous l'ancienne alliance la gloire était passagère, le ministère de la condamnation a été glorieux. Dans la nouvelle alliance le ministère de l'Esprit et le ministère de la justice est plus glorieux, c'est une gloire permanente et supérieur, la gloire dans l'église qui est le temple de Dieu est grande que celle du tabernacles de Moise. 2 Corinthiens 3/ 18 Nous tous qui le visages découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. 2 Corinthiens 5/16 Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personnes selon la chair ; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Après la résurrection les disciples ne devaient plus fixer les regards sur Jésus selon la chair, mais sur le Christ ressuscité, glorieux, une gloire supérieur parce qu’il à retrouver la gloire qu’il avait auprès du Père avant la fondation du monde. 2 Corinthiens 5/17La nouvelle création est une création supérieur à Adam avent la chute, elle est créé à l’image et à la ressemblance de Jésus glorieux. 1 Jean4/17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde. Il est comment Jésus au ciel « Glorieux, victorieux, saint, juste, plein d’amour » nous sommes dans notre esprit comme lui. L’homme est la seule créature à avoir été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Par le dernier Adam « Jésus-Christ » L’humanité à été restauré à sa place glorieuse, l’image de Dieu a été recréé en Jésus-Christ. L’homme fut abaissé seulement pour un temps au- dessous des anges, mais sont abaissement est terminé, puisque la Nouvelle création a été inaugurée par la résurrection de Jésus-christ. 
Chapitre 11: Une Église glorieuse 
Éphésiens 5/25à 27 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est quoi l’église ? 1 Corinthiens 12/ 12 à 31C’est le corps de Christ. Verset 20 Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps. Éphésiens 5/22 Christ est le chef de l’Église, qui est sont corps, et dont il est le sauveur. Colossiens 1/18 Il est la tête du corps de l’Église. Donc Christ est le chef et la tête de l’Église, et tous ceux qui sauvé fond partie du corps. La vie qui est dans la tête coule dans le corps, l’amour, la sainteté, la sagesse, la paix, la joie, La gloire pénètre le corps. La bible nous dit que nous avons tout pleinement en lui. Il désir une église glorieuse sans tache ni ride, une Église rempli de sa vie, de la présence du Saint-Esprit, sainte et irrépréhensible. C’est une Église pleine d’amour, don les membres prennent soins les uns des autres. Sans tache cela parle du péché, une Église qui veille à ne pas se souiller. 
Les rides cela parle de vieillir, une Église qui est dynamique, jeune et belle. 2 Corinthiens 4/17 « Car un moment de légère affliction produit pour nous au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire. » Paul parle de poids de gloire. Une église dans laquelle Dieu déverse sa gloire, cela correspond a quelque chose de grand, puissant, illimité supérieur. La gloire de Dieu a plusieurs facettes. Elle implique des prodiges, de La beauté, de la grandeur et de la majesté. « Fais-moi voir ta gloire ! » Et c’est ce sens qu’exprime le mot en hébreux, kabod, un sens qui Dénote du divin, qui est aussi le plus important et le plus utilisé dans L’ancien Testament. Ce mot vient de la racine signifiant poids et veut dire être lourd. Il fait Référence à une gloire et un honneur qui abonde dans la présence de pesante de Dieu. Bien plus qu’une simple caractéristique, ce mot implique la présence même de Dieu. Ce mot, Dieu le définit aussi pour nous de manière très précise Exode 33/34lorsque Moïse crie à lui : Fais-moi voir ta gloire. 
Prenez une décision aujourd'hui devant Dieu. Voulez-vous accepter Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel? Dans Romain 10/9 à 13 il est écrit : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé...car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » Maintenant, priez (avec moi) cette prière de tout votre cœur: « Cher Jésus, je crois que tu es mort pour moi et que tu es  ressuscité  le troisième jour. Je confesse que je suis un pécheur... J'ai besoin de ton amour et de ton pardon, viens dans mon cœur, pardonne mes péchés. Je reçois ta vie éternelle. Donne- moi ta paix, ta joie et ton amour pour que je puisse bénir les autres. Amen
Date : Signature :  Adresse : Code postal : Ville :                                                              Téléphone : Pays :                                                               E-mail : 
Envoyez à Pasteur Paul Barbarino 2, rue du muscat 68230 Zimmerbach Téléphone:03 89 71 I4 79  mail  paul.barbarino@free.fr

 

Ajouter un commentaire

 
×